Etude sur la qualité des plaquettes bocagères

Publication de l’étude « qualité des plaquettes bocagères en Basse-Normandie » réalisée en 2008-2009 par les Fédérations de CUMA                                                           grâce au soutien de la Région Basse-Normandie et de l’ADEME.

Présentation : 

L’objectif de l’étude était de  mieux connaître  les caractéristiques de plaquettes bocagères produites dans la région Basse-Normandie et leur qualité pour une utilisation dans des chaudières automatiques à bois-déchiqueté : le taux d’humidité a été particulièrement étudié (effet ressuyage, effet essence, effet stockage et la mesure au micro-ondes) puis des mesures de la granulométrie et des la masse volumique ont été réalisées sur le terrain. En complément l’avis d’utilisateurs en chaudières a bois-déchiqueté de petite puissance a été recueilli. 

  

 

 Le rapport complet est téléchargeable sur : Rapport etude qualité plaquettes 2008-09 fdcuma61 en cliquant ICI

 

Une synthèse est en cours d’élaboration.

    Résumé :

Suite à la proposition du groupe de réflexion « approvisionnement » rassemblé par le Conseil Régional de Basse-Normandie, les Fédérations de CUMA de Basse-Normandie ont conduit une étude en 2008-2009 pour mesurer la qualité des plaquettes bocagères à partir d’échantillons pris sur le terrain dans toute la région. Ce sont les premières mesures faites sur le bois-déchiqueté issu des haies ce qui a permis de comparer les résultats obtenus avec les références bibliographiques, de vérifier que ce combustible répond aux cahiers des charges élaboré par les structures d’approvisionnement locales pour une utilisation dans les chaudières de petites puissances, et de proposer un protocole de suivi pour effectuer d’autres mesures à l’avenir. Un travail de recherche bibliographique a permis de définir les protocoles de mesures en s’appuyant sur les études déjà réalisées ailleurs et les normes existantes. Trois paramètres ont été mesurés :

  • Principalement le taux d’humidité des plaquettes (lors du déchiquetage et son évolution lors du séchage) en observant l’impact de trois critères sur la qualité du bois-déchiqueté : catégorie d’essence, effet ressuyage, mode de stockage. Les analyses ont été faites à l’étuve par un laboratoire agréé selon la  méthode normalisée. 62 échantillons ont été prélevés au moment du déchiquetage (vertes) et jusqu’à la vente (sèches) en lien avec la CUMA de déchiquetage (Innov’61) et les structures d’approvisionnement locales (SCIC SARL Bois Bocage Énergie et Haiecobois). On obtient des plaquettes vertes au moment de déchiquetage avec un taux d’humidité moyen de 41.5 % et des plaquettes sèches après 3 mois de stockage voir 4 mois si le tas est très important, avec moins de 25 % d’humidité. L’essence a un effet assez faible sur l’humidité alors que le ressuyage a un impact important. La durée de séchage est comparable entre les différents types de stockage. Des indications sont données pour faire à l’avenir des mesures complémentaires sur d’autres échantillons pour confirmer plusieurs hypothèses sur l’effet de chaque critère et l’évolution du taux d’humidité en cours de stockage. 
  • La granulométrie avec un tamis mécanique sur 22 échantillons. On a bien identifié des plaquettes bocagères calibrées adaptées pour les petites chaudières. La limite de la méthode est le passage des queues de déchiquetage à travers les mailles. Et il faut maintenant trouver un tamis américain avec les tailles de maille adaptées.
  • La masse volumique des plaquettes correspond aux données trouvées dans la bibliographie. Les plaquettes bocagères perdent en moyenne 25 % de leur poids durant le séchage. Les plaquettes vertes mesurées sur 23 bennes pour la méthode « pesée et cubage des bennes » et 19 échantillons à la méthode « poubelle et pèse-personne » ont une masse volumique moyenne de 322 ou 304 kg/m3 avec des grandes disparités liées notamment au taux d’humidité des plaquettes concernées. Pour les plaquettes sèches, d’après les 18 mesures réalisées, elle est de 227 kg/m3 là aussi avec des disparités qui s’expliquent notamment par la durée du stockage.

Pour l’humidité, la méthode de mesure au four à micro-ondes a été comparée à la méthode de référence en faisant 31 mesures. Cette méthode donne des résultats suffisamment fiables (précision de 7 % en moyenne) pour une mesure de contrôle sur le terrain du taux d’humidité des plaquettes bocagères. Par contre, la sonde « Humitest » a été testée aussi mais elle n’a pas donné de résultats fiables.

Enfin, une enquête auprès de 15 utilisateurs de plaquettes bocagères dans des chaudières de petites puissances dans la région montrent qu’ils sont satisfaits en général de la qualité des plaquettes bocagères fournies.

L’étude se termine par une proposition de cahier des charges commun sur la qualité des plaquettes bocagères dans la région Basse-Normandie.

Publicités
Cet article a été publié dans Fournisseurs de chaudières, Plaquettes bocagères, Pour les agriculteurs, Production de plaquettes et déchiquetage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Etude sur la qualité des plaquettes bocagères

  1. della dit :

    Bonjour j’amerais savoir combien coûtent ces plaquettes bocagères.
    Cordialement.
    Isabelle
    Etudiante en licence développement durable

    • Bonjour,

      Le prix de vente des plaquettes bocagère est fixé par chaque antenne, en fonction des coûts liés au contexte local, comme le mode de production, le frais de stockage et de manutention, la distance de livraison.
      En moyenne en 2011, dans l’Orne, les plaquettes bocagères destinées aux chaudières de petites puissances, donc de granulométrie fine, sèches (moins de 25 % d’humidité) sont vendues 100 € / Tonne sèche HT – TVA 5.5 % – rendu chaudière livraison par benne dans rayon de moins de 10 km de la plate-forme.

      Réjane GROSSIORD, Fdcuma 61

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s