Articles lus dans Entraid’ et ailleurs

Lu dans Ouest-France le 18 janvier 2011 :

« La Coopérative d’utilisation de matériel agricole (Cuma) du Calvados a organisé une démonstration du travail effectué par un coupeur-abatteur de haies. « Ce matériel permet la coupe et la mise en tas de haies pour le broyage. C’est une pelle à chenilles munie d’une tête d’abattage », précise Didier Cailly, prestataire de service pour la Cuma, à Chênedollé. Le coupeur-abatteur peut être utilisé pour des tiges atteignant 45 cm de diamètre dans du bois tendre et 38 cm dans du bois dur. Le débit de chantier est de 100 à 150 mètres par heure, en moyenne, selon les conditions du terrain.« 

Article intitulé « Démonstration d’un coupeur-abatteur de haies – Saint-Germain-de-Tallevende »

 Un autre article sur ce thème est paru dans Entraid’ Ouest : « Premiere groupeuse-abatteuse » cliquer ICI pour lire l’article

Cliquer ici pour lire l’information sur le site Cuma Ouest

On y était ! D’autres photos et l’article sur le site bois-déchiqueté 61 : ICI

Lu dans Ouest-France le 22 novembre 2010 :

« Christophe et Guillaume Jouanneau ont présenté leur chantier. « Les plants ont été choisis en alternant des essences intéressantes pour la valorisation bois énergie (acacia, noisetier, frêne) et des essences de bourrage favorables à la faune », expliquent-ils. Ces agriculteurs ont le projet de passer en chauffage avec une chaudière à bois déchiqueté pour chauffer leurs maisons et la porcherie »

Article intitulé « La haie se valorise très bien en bois de chauffage – Merri »

Cliquer ici pour lire l’article en entier

Lu dans Entraid’ le 20 août 2010 :

« Il utilise d’ores et déjà du bois déchiqueté dans sa stabulation « ça fait cinq ans qu’on en met sous nos vaches, la litière se tient mieux. Quand on vide, on voit qu’il reste des parties encore sèches. Dans la mesure où l’on a une litière plus sèche, elle est en principe plus saine. » Pas de risques de maladies donc. La technique est simple : « on met une bonne couche de bois, autour de 10 cm et ensuite une bonne couche de paille.» »

Article intitulé « Manche – Des plaquettes forestières pour pailler les vaches »

Bois-déchiqueté dans l’Orne : haie bocagère et chauffage au bois – site Fdcuma 61 sur le bois-énergie

Cliquer ici pour lire l’article en entier

Lu dans Entraid’ en juin 2010 en Vendée :

«  Sur le Gaec lait-céréales dont fait partie Michel Lucas, l’application de bois raméal fragmenté sur des sols à dominante sableuse, a permis de regagner de précieux points de matière organique.« 

Article intitulé « Bois Raméal Fragmenté: matière organique, réserve d’eau et propreté »

Du BRF en VendéeCliquer ici pour lire l’article en entier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s